Une légende, un seul but. Un but très précis : atteindre la Pierre Philosophale.
 

Partagez | .
 

 Lucian Valentine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I `m « Invité »
& Invité

avatar



MessageSujet: Lucian Valentine   Sam 23 Juil - 23:50



I D E N T I T Y ▪ C A R D



    :: V o t r e ▪ P e r s o n n a g e ::


N o m ::
Valentine
P r é n o m ::
Lucian
S u r n o m ::
L'alchimiste invulnérable
 g e ::
22 ans
R a n g ::
Alchimiste d'état
R ô l e ::
Contrairement à bon nombre d'alchimiste d'état il ne cherche pas à atteindre le sommet de la hiérarchie. Il veux juste explorer le monde.
G r a d e ::
lieutenant colonel

    :: D e s c r i p t i o n s ::


P h y s i q u e ::


    D’une crinière sombre , on peut voir surgir un fin et élégant visage. Cet amas de cheveux aussi foncé que le chaos, se déploie de façon bestiale de la tête aux au ras du cou du jeune garçon suivant un parcoure aléatoire et laissant entrevoir en son sommet, le visage de l’apollon. Cette figure aux courbes dociles est par deux fois le doux écrin de deux turquoises incomparable. Ses yeux d’un bleu profond vous plonges dans les abysses les plus indomptables, vous glaçant le sang d’une sensation à la fois de peur et d’admirations. Ce regard presque félin n’est pas le seul élément bestial qui façonne ce visage harmonieux. Car on pourrait, vous parlez brièvement de son nez aussi fin et aiguisé que les griffes d’un fauve. Mais que serrait ce vissage angélique sans ses fines et tendres lèvres, trône secondaire de ses expressions faciales. Tous ces éléments réunis forment un ensemble agréable et plaisant à regarder sans modération.

    Ce visage presque béni par les dieux n’est pourtant pas la seule fierté du jeune garçon, qui du haut de son mètre quatre-vingt-cinq et de ses septante-cinq (75) kilos n’a rien à envier ces congénères. Son corps ferme et souple formé durant ces longues séances d’entrainement lui procure une agilité et une endurance bien supérieure à celle d’un homme standard faisant de lui un terrible combattant. N’étant que le fruit d’un entrainement sein et équilibré, ce corps parfaitement entretenu ne tombe pas dans l’excès du surhomme gavé de barbituriques. Choisissant de laisser aux autres le soin de se concocter une silhouette de catcheur, Lucian s’est concentré sur la souplesse et l’efficacité de ses membres.

    À cette description propre au corps du jeune homme, nous pourrions y rajouter ses vêtements. En effet, la tenue de Lucian n’a rien de conventionnel. Préparer pour combattre et survivre en milieux hostiles, le jeune garçon se forgea une fine armure d’une bonne résistance, mais surtout d’une légèreté incroyable, qu’il n’enlève que très rarement. Cette armure est une protection efficace, mais sert aussi de circuit pour conduire l'électricité et ses gants spéciaux permettent l'arrachement d'électrons aux objets grâce au cercle de transmutation dessiné dessus. On peut y voir également un cercle de transmutation à l'épaule qui peut l'aider en cas ou il perd ses gants. Mais son armure n'est pas qu'une protection, il peut aussi la transmuter grâce à la marque sur l'épaule pour utiliser le métal quelle contient comme une arme.


C a r a c t è r e ::



    Lucian est un jeune homme déterminé qui ne recule devant rien pour atteindre son but. Quand il une idée en tête rien ne peux l’arrêter. Ayant grandi comme un vagabond, le jeune garçon a développé la faculté de s’adapter très vite à n'importe quelle situation et a trouvé une solution aux problèmes rencontrés en cours de route. D’une nature calme et réfléchie, le garçon possède une très grande patiente et maitrise très bien ses sentiments.

    Ayant passé autant de temps à combattre que derrière des livres, le jeune garçon à développé une grande connaissance du monde de l'alchimie. N’ayant suivi aucune formation académique Lucian avec le temps devint un parfaitement autodidacte, ce qui sur le long terme lui permis d’apprendre des procédés alchimiques plus que complexe. Car après avoir passé des années à décortiquer un à un les différents manuels d'alchimies qu'il put trouver, Lucian put sans difficulté perfectionner sa technique.

    Bien que Lucian eu l’occasion durant ces années passées à voyagé de comprendre la différence qu’il puisse exister entre le mal et le bien, il se fit sa propre idée de ce qu’était la justice et conçut sans hésitation que l’homme peut faire de choses mauvaises au nom de la justice comme commettre un crime. Il comprit au fil de ces voyages que le monde lui-même n’était pas juste et qu’il fallait des fois briser les règles pour rétablir la justice dans ce monde.
    Mais cette notion malléable du bien et du mal n’a pas empêché Lucian de devenir un grand idéaliste.

    D'un point de vu plus personnel, Lucian est quelqu'un d'amical, qui aime le contact des gens. Sont caractère bien trempé ainsi que sa faculté de garder son sang froid dans toutes les situations font de Lucian un bon leader. Mais bien que Lucian aime vivre en groupe, il n'en reste pas moins quelqu'un de mystérieux et il ne livre le fond de sa pensée qu'à quelques heureux privilégiés.


P a r t i c u l a r i t é ( s ) ::


    :: H i s t o i r e ::


    Tel un ancien bouquin recouvert de poussière, l'apparition de Lucian dans ce monde est quelque chose d'ancien et de poussiéreux, que le jeune homme n'évoque que très rarement. Partie heureuse et inintéressante de son existence d'après ses dires, il n'évoque jamais son enfance. Il aime dire que c'est par désintérêt, mais certains aiment à croire que ce mutisme sélectif, cache un lourd secret. Malgré de forts soupçons, personne n'a jamais osé fouillé dans le passé du jeune garçon et si vous demandez à ceux qui le connaissent de vous conter son histoire ils devraient vous raconter quelque chose de semblable à ceci :

    Tout commence alors que le jeune garçon soufflait les bougies de son seizième anniversaire. Dans son dos, crépitait un feu. La cheminée était l'hôte de ce brasier de taille modeste qui s'efforçait avec ardeur de tenir toute la maison à une chaleur constante. Face à l'adolescent, on pouvait voir un homme. Il se tenait dans une posture fermé et austère. Les bras croisés avec rigidité et fermeté, il inspirait le respect et la crainte. Le sentiment de distance que provoquait cette posture se voyait accentué par le jeu d'ombre et de lumière qui emplissait son visage. En effet, à l'instant ou Lucian avait soufflé les seize bougies qui ornaient son gâteau, la seule source de lumière encore présente dans la pièce fut le feu se consumant dans la vieille cheminée en pierre. L'homme qui se trouvait donc face à Lucian à cet instant se trouvait partiellement plongé dans les ténèbres, ne laissant que le côté droit de son corps dans la faible lueur émanant du feu.

    Face à ce home, le jeune Lucian se leva. Un sourire narquois marquait le visage du jeune garçon et tout en se redressant, il plongea son doigt avec énergie dans la pâtisserie pour ensuite lécher son index avec avidité.

    C'est pas mal du tout le vieux ! C'est même presque parfait...

    Le dernier mot prit une connotation amère dans la bouche du jeune garçon. Ce dernier se tourna lentement vers le feu effleurant délicatement ses lèvres avec sa langue espérant retrouver le gout qu'il avait il y a quelque seconde en bouche. Le sourire que le garçon avait arboré quelques secondes plutôt avait disparu laissant la place à un visage neutre et triste. Fixant le feu avec attention Lucian reprit la parole.

    Parfait.... c'est bien tout le contraire de moi ça. Encore une fois je ne suis pas à la hauteur de tes espérances...Mais sache qu'à partir d'aujourd'hui j'en ai fini de vivre pour toi et tes exigences. Aujourd'hui je te laisse toi et tes vieux bouquins qui ne peuvent plus rien m'apprendre! À partir de maintenant je m'en vais vivre uniquement pour moi et moi seul.

    Tout au long de son discoure, l'adolescent avait dessiné un cercle de transmutation sur la cheminé à l'aide d'un fin bout de crée. Et à la fin de son monologue, il plaça ses mains dans le dessin qui se mit à briller. Une fraction de seconde plus tard, la cheminée se boucha privant la pièce de la seule source de lumière qui lui restait. Et c'est ainsi que dans les ténèbres les plus absolues que le jeune garçon quitait sa résidence à la découverte du monde.

    On dit que seul, assit dans le noir, l'homme ne broncha pas un instant. Certains affirment même que pour la toute première fois un fin sourire se dessina sur le visage de l'homme qui se trouvait au bout de cette table.

    Les aventures de Lucian quant à elles se poursuivaient dans la capitale. À la recherche d'informations pour parfaire ses connaissances dans le domaine de l'alchimie, le jeune garçon se dirigea vers central. Son objectif était unique. Il espérait non seulement accroitre ses connaissances dans le domaine de l'alchimie, mais aussi parcourir le monde à la recherche de ses merveilles et de ses trésors.

    Mais le garçon se rendit vite compte que ses deux objectifs n'étaient enfaité que de simples chimères qu'il ne pouvait qu'effleurer du bout de ses doigts. En effet en tant que simple civil beaucoup de manuscrits traitant de l'alchimie n'étaient pas à sa portée. De plus avec la situation politique actuelle un simple adolescent était vite écarté de toutes les merveilles qu'il voulait rechercher. L'état contrôlait presque tout et la ou elle n'avait pas la main mise, la misère et la souffrance était telle que le jeune garçon se sentait impuissant et s'en voulait de ne rien pouvoir faire. Face à tout ce malheur, Lucian était impuissant, mais face à la barrière que représentait l'état, l'adolescent avait trouvé une solution. Cette solution était simple, il devait devenir alchimiste d'état.

    Le poste d'alchimiste d'état lui permettrait d'avoir accès à la plus grande source de connaissances, mais lui permettrait aussi de circuler plus librement dans le monde. S'il parvenait à devenir alchimiste d'état, il ne serrait pas arrêter dans la moindre de ses investigations.

    Lucian était un enfant plein de potentiel qui avait été formé à l'art du combat et à l'alchimie depuis sa plus tendre enfance. S'il travaillait dur, il pourrait sans peine passer l'examen et devenir alchimiste d'état. Mais pour réussir cet examen, il devait prouver à l'armée qu'il serrait un outil indispensable et se mit à réfléchir ce qu'il pourrait apporter de plus à cette grande armée qui avait déjà tout. C'est ainsi qu'après plusieurs heures de réflexion, Lucian repensa à une théorie qu'il avait élaborée il y a plusieurs années. En effet, le jeune garçon s'était violemment blessé lors d'un entrainement physique et avait cherché un moyen de réduire la violente douleur qui le rongeait plusieurs jours durant. À la fin de sa guérison, le jeune garçon avait mis au point un procédé qui lui permettrait de générer un infime courant électrique semblable à une impulsion nerveuse qui dosé avec précision serrait capable de réglé la sensibilité des terminaisons nerveuses de l'homme en passant par le cerveau.

    Sur le papier, la théorie était viable, mais elle était très complexe à appliquer. Néanmoins, le jeune garçon savait que s'il parvenait à réaliser un tel exploit, il pourrait sans mal devenir alchimiste d'état.

    La mise au point de cette technique fut longue et laborieuse. Au départ il fallut à l'adolescent de maitrise la création d'un courant électrique. Il lui fallut donc apprendre à créer un courant électrique. Pour cela, le jeune garçon du apprendre à arracher les électrons des objets qui l'entouraient pour charger sont corps en électricité statique. Ensuite il lui fallut créer un objet conducteur afin de pouvoir déplacer l'électricité statique accumulée et ainsi créer un courant électrique. Une fois qu'il fut capable de créer un courant électrique il lui fallut étudier avec la plus grande rigueur du monde tout le système nerveux du corps humais. Et après cela vint l'étape la plus dure et la plus dangereuse. Il fallait qu'il parvienne à doser la charge électrique avec précision, pour imiter les impulsions nerveuses et ainsi lui permettre de tromper son système nerveux.

    La première étape ne fut pas très compliquée à atteindre. Il réussit sans mal à créer des courants électriques. Cette étape étant plutôt basique il put se concentrer assez vite sur le système nerveux du corps humain qui lui, était un véritable casse-tête. Après un mois et demi d'étude acharné, le jeune garçon parvenait à visualiser avec exactitude le système nerveux du corps humain et cela dans ses moindres détails. Vient ensuite le dosage du courant électrique. Les mois qui suivirent furent sans aucun doute les plus dangereux de la vie du jeune garçon, qui manqua de peu de se tuer à plusieurs reprises. Mais après plusieurs mois d'efforts, le jeune garçon parvenait à faire réagir son système nerveux. Certes au début, les réactions n'étaient pas encore les bonnes. Par exemple quand il voulait diminuer les sensations de sa main gauche il lui arrivait d'augmenter fortement les sensations que pouvait ressentir son pied gauche allant jusqu'à se plier de douleur s'il touchait le sol avec son pied.

    Au final, cela lui prit deux ans pour mettre sa technique au point. Durant ces deux années, l'enfant avait connue les pires souffrances. Son corps avait enduré mille maux pour finaliser sa technique. Néanmoins, après ces deux ans d'entrainement Lucian était désormais capable de supprimer toute sensation de douleur de son corps en cas de besoin. Un coup de couteau un membre cassé ou brulé, même après les pires blessures il pouvait continuer à bouger, car son corps était capable d'ignorer la douleur. Il lui suffisait pour ça gratter un objet quelconque avec ses gants marqués d'un cercle de transmutation pour en arracher les électrons. Et tendis qu'il arrache les électrons d'une main, il touche un endroit de son corps de l'autre pour redirigé le courant électrique à un endroit précis en servant de son armure comme circuit conducteur.

    L'avantage de cette technique est aussi qu'il lui suffit de seulement touche un autre être vivent après avoir créé un courant électrique pour lui faire ressentir une douleur intense dans la zone ciblée. Car grâce à cette même méthode, il est capable d'envoyer une impulsion électrique que le cerveau interprète comme le signal des terminaisons nerveuses lui indiquant une douleur physique important à un endroit précis, alors que le membre en question est intacte. Malheureusement, cette technique demande tellement de précision qu'il est presque impossible pour Lucian de l'exécuter en plein combat. Néanmoins grâce à cela le jeune garçon possède une des techniques de torture et d'interrogatoire la plus puissant jamais inventé. Car en un claquement de doigts, le jeune garçon n'a besoin d'aucun instrument ni même de se salir les mains pour infliger une douleur insupportable à l'homme.

    Mais le plus impressionnant dans sa technique est qu'il peut fausser les perceptions de son cerveau grâce à ces impulsions électriques allant jusqu'a pouvoir mettre sont corps en étant de stresse intense, et cela, de façon artificielle. Cet état de stresse lui permet alors de secréter des hormones telles que l'adrénaline et cela à n'importe quel moment pour doper les capacités de sont corps et ainsi pourvoir utiliser pleinement toutes les fonctions de son corps en plein combat.

    Grâce à ces hormones naturelle, sa fréquence cardiaque augmente, amenant plus d'oxygène à tous les organes permettant ainsi d'utiliser ses muscles au plus haut de leurs performances, mais aussi à diminuer son temps de réaction et d'augmenter ses réflexes et son sens de perception du danger.

    Cela lui permet donc de devenir plus rapide et plus fort et plus alerte qu'un soldat bien entrainé et cela tout en omettant la douleur. Autant dire qu'une fois lancé à moi du lui couper les membres ou de le tuer sur le champ il est impossible d'arrêter cet homme qui parait invulnérable.

    Mais cette technique bien qu'avantageuse l'épuise deux fois plus. Utiliser sont corps ainsi à sont paroxysme demande deux fois plus de temps pour récupère après.

    Le jour de ses 19 ans, l'enfant allait se présenter à l'examen d'alchimiste d'état. Ce dernier fut long et rigoureux, mais les capacités du jeune homme semblaient pouvoir être un grand atout pour l'armée et c'est ainsi que Lucian devint alchimiste d'état. L'alchimiste qu'on appelle aujourd'hui l'alchimiste invulnérable a récemment été promu au rang de lieutenant colonel. On dit de lui qu'il est redoutable en combat et encore bien plus dans une salle d'interrogatoire., mais si vous désirez vraiment savoir qui il est le mieux est encore de le rencontrer.


    :: V o u s ::


P s e u d o . o u . p r é n o m ::
J'ai eu bon nombre de pseudo on va donc se contenter ici de mon surnom qui est simplement Seb
 g e :::
21 ans
C o m m e n t . a v e z - v o u s . t r o u v é . l e . f o r u m ? :::
Dans l'annuaire de forum actif
S o n . d e s i g n ? ::
Un peux monochrome mais sympa
D e s . c h o s e s . à . a m é l i o r e r ? ::
le référencement google du forum
R è g l e m e n t ::

Ok by Eddy'

Revenir en haut Aller en bas
I `m « Edward Elric »
& FullMetal Admin

avatar


Messages : 480
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 21
Localisation : Vagabondant à la recherche d'un corps et de deux membres.

« Feuille d'expérience »
Force:
99/196  (99/196)
Endurence:
46/196  (46/196)
Habilité:
51/196  (51/196)

MessageSujet: Re: Lucian Valentine   Dim 24 Juil - 10:25

    Bienvenue ici Lucian !

    On peut dors et déjà dire que tu fais partie du forum avec une présentation comme la tienne. Le coup de l'armure pouvant te rendre invulnérable grâce aux circuits et à la capture d'électron et tout ton principe est une idée vraiment géniale ! De plus, je trouve qu'elle va très bien avec le monde de FMA. C'est donc avec grand plaisir que tu es validé au nom de l'alchimiste invulnérable et sous le rang de lieutenant colonel.

    Cependant, j'ai trouvé quelques erreurs. Quelques fautes, par-ci, par là. Rien de bien grave, mais je préfère te les signaler. Même si ce n'est pas à cause d'elles que je ne vais pas te valider du premier coup, je préfère en souligner quelques-unes qui me paraissent importante.

  • Dans la description physique, ligne 8, tu utilises "que serrait" -> serait.

  • J'ai remarqué que plusieurs fois tu confonds "ces" et "ses". La différence est simple, "ses" c'est pour les tiennes et "ces" pour tout le reste. x)

  • Pas mal de fautes d'inattention comme : rien ne peux ( -> peut ) ; sont caractère (-> son) : le verbe "créer" utilisé dans ton histoire au lieu de la craie ; "vivent" au lieu de vivant...

    Bref, ce n'est pas grand-chose, mais voilà. Ce n'est pas négligeable de le savoir et de pouvoir se corriger par la suite. ^^ Cependant, tu as un vocabulaire très riche et varié ce qui est vraiment très important et que j'admire ( je n'ai pas de vocabulaire... ).

    Donc voilà. Bon RP et passe un bon séjour parmi-nous !

_________________



« Cette nuit-là, j'ai appris que la valeur de certaines choses ne se mesurait pas sur une simple balance. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pow-of-alchemy.forumgratuit.org
 

Lucian Valentine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Valentine Day
» happy valentine
» Marie Valentine [UC]
» Secret Valentine : inscriptions
» Lucian Helsing, le premier Lycan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FullMetal Alchemist RPG : Power of Alchemy ::  :: » qui es-tu ? :: Alchimistes d'état-