Une légende, un seul but. Un but très précis : atteindre la Pierre Philosophale.
 

Partagez | .
 

 Edward Elric - FullMetal Alchemist. [ Terminée ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I `m « Edward Elric »
& FullMetal Admin

avatar


Messages : 480
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 21
Localisation : Vagabondant à la recherche d'un corps et de deux membres.

« Feuille d'expérience »
Force:
99/196  (99/196)
Endurence:
46/196  (46/196)
Habilité:
51/196  (51/196)

MessageSujet: Edward Elric - FullMetal Alchemist. [ Terminée ]   Mar 21 Déc - 19:22

I D E N T I T Y ▪ C A R D



    :: V o t r e ▪ P e r s o n n a g e ::


N o m ::
Elric
P r é n o m ::
Edward
S u r n o m ::
FullMetal Alchemist.
 g e ::
Entre 14 et 15 ans.
R a n g ::
Alchimiste d'état.
R ô l e ::
Découvrir la pierre Philosophale et retrouver son corps ainsi que celui de son frère.
G r a d e ::
Simple chien à la bote de l'armée.

    :: D e s c r i p t i o n s ::


P h y s i q u e ::

Commençons par ce qui doit être dit. Edward Elric n’est pas un jeune homme aux charmes dont il pourrait se vanter, en être fier et qui fait tourner la tête des demoiselles. Cependant, sans lui faire d’éloges car il n’y a pas lieu d’en faire, il n’est pas ce qu’il y a de plus laid et moche sur cette terre. Sa tête est recouverte d’une chevelure souvent coiffée d’une tresse avec des cheveux au combien blonds. Ses yeux sont grands et de couleurs noisettes. Deux grands yeux normaux pour un occidental. Une bouche et un nez bien positionnés et normalement proportionnés. Une peau rosée pas encore abîmé par le temps ni le reste des dégâts de la vie. Donc, voilà qui est une tête des plus banales et que l’on ne fait guère attention au premier regard. En ce qui concerne son corps, il a su en quelques années se former une musculature assez développée pour un jeune homme de 14 ans. Quelques tablettes aux abdos, des biceps un peu volumineux. Mais, tout ça ne pourra jamais faire oublier un défaut qu’il déteste. Un défaut qu’il essai de cacher du mieux qu’il peut mais ce qui est très difficile, car, c’est ce que l’on voit en premier. Oui, oui ! J’y viens, ne soyez pas aussi impatient. Je parle de sa taille bien-sûr. A peine un mètre soixante, à 14 ans-15 ans. Un mètre soixante, si l’on compte ses chaussures à semelles compensées bien-sûr. Sa véritable taille reste assez vague, mais, ce qui est sûr, c’est qu’il n’est vraiment pas très grand pour un garçon. Et qu’il ne le sera certainement jamais.
En ce qui concerne son corps et son physique général, j’ai terminé. Passons maintenant aux vêtements. Ils sont assez banals. Un jean attaché par une ceinture marron, et laissant pendouiller la montre en argent des Alchimistes d’état sur un des côtés du jean. Un tee-shirt à bretelle noir, un gilet recouvrant la moitié du corps, et un long manteau rouge typique aux Alchimistes. Edward n’a ni le temps ni l’envie de s’occuper de son physique, cela peut d’ailleurs se voir et se sentir.
Dernièrement, et chose plus improbable et importante. Vous pourrez remarquez chez Edward, un drôle de bruit lorsqu’il marche. Sûrement parce qu’au lieu d’avoir, son bras gauche et sa jambe droite faite de cher et d’os, il a à la place deux membres bioniques. Comment il les a eus ? Là n’est pas encore la question. Il vous faudra attendre encore quelques instants.

C a r a c t è r e ::

Continuons maintenant par ce qui doit être su. Le caractère bien trempé qu’il a hérité de… Et bien, je ne vois pas de qui. Ni son père ni sa mère n’avait aussi mauvais caractère. Impulsif, grincheux, râleur et grande gueule font le caractère d’Edward. Il ne sait pas se taire et n’en a aucunement envie. Certains malheurs dans sa vie sont peut-être la cause de tout ça et de ce caractère aussi désagréable mais là n’est pas le sujet ni la question. Le pire, c’est quand on lui dit qu’il est petit. Au dieu comme il pourrait se battre contre dix soldats armés jusqu’aux dents quand quelqu’un lui dit cela. Bien-sûr, comme tout être humain il a aussi ses bons côtés. Si, je le jure. Personne ne vous avez jamais dit de ne pas se fier aux apparences ? Malgré donc le fait est sûr qu’il soit un jeune homme fort désagréable, il a donc aussi quelques choses de bon et de beau chez lui. Il peut être gentil, attentionné et même quelque fois, quand l’envie lui vient, serviable. Mais, la n’est pas la plus belle chose dans le caractère d’Edward. La plus belle chose chez Edward c’est l’attention et l’amour qu’il a pour son frère. Il l’aime comme aucun aîné n’aurait aimé son petit frère. Peut-être à cause de leur passé un peu trouble, mais cela ne change pas le fait que pour Edward, Alphonse soit la chose la plus importante à ses yeux. Il pourrait d’ailleurs s’arracher les yeux de la tête pour son frère. Ou même son bras… Quoi qu’il en soit, il l’aime, et n’aura pas honte de le crier sur tous les toits s’il le faut.
A part ça, car il faut continuer dans cette lancée, quels seraient les autres critères du caractère d’Edward. Hmmm… Combattant, audacieux et p’t’être même des fois rempli de courage pour sauver des innocents et ses proches. Comme, Alphonse évidemment et Winry, leur ami d’enfance qui compte beaucoup aux yeux d’Ed’. Et peut-être plus d’ailleurs. Mais voilà une vision bien puérile des choses. Quoi qu’il en soit, même si Edward Elric a vraiment un caractère peu commun, il possède vraiment de bonne chose et a un bon fond. Son petit air hargneux et féroce peut vite se changer en un visage rempli de larme de joie ou de larme de tristesse, de peur. Ce qui est très rare, car, il essai du mieux qu’il le peut de rester un exemple pour son frère, donc, de rester quelqu’un de fort et de ravaler toute tristesse et de laisser sortir une fierté incalculable pouvant cacher au combien de souffrance et de larmes.



    :: H i s t o i r e ::

Terminons par ce qui est le plus important. Et, commençons et le commencement de l’histoire des Elric. Edward, et Alphonse. Pour notre part, nous allons nous intéresser de plus près au cas d’Edward qu’à celui d’Alphonse. Même si leur histoire est vraisemblablement, à quelques détails près, la même, nous allons voir tout ça du point de vu d’Edward. En fait, à partir de maintenant, nous allons changer de narrateur. Jusque là, moi je n’étais qu’une personne qui donnait une vision neutre des choses. Mais, les récits ont bien plus d’importances quand ils sont racontés par les yeux de celui qui a tout vu et tout vécu. ..


Je suis Edward Elric. Né de Trisha et de Van Hohenheim Elric. Gamin, je naquis et vécu dans une petite ville de campagne nommée Resembool. Cette ville n’ayant au compteur pas plus de 1000 habitants et trois vaches, se situe à l’est d’un grand pays, Amestris. Je suis l’aîné d’une famille de seulement deux garçons. Moi, et mon petit frère ayant seulement un an de moins que moi, Alphonse. En premier lieu, je passai, je crois les 5 premières années de ma vie en compagnie de mon père et ma mère. Nous vivions tranquillement et sereinement comme toute famille dite normale. Je dis les 5 premières années de ma vie, car, vers mes 5 ans, mon père eu la bonne idée de partir et de laisser ma mère, moi et Alphonse tout seuls. C’est peut-être aussi pour ça, que, j’aimais autant ma mère. Elle a réussie à élever deux garçons, de seulement un an de différence toute seule. Non seulement elle eu beaucoup de courage mais je le respecte aussi beaucoup. Nous vivions donc désormais tous les trois après la mystérieuse disparition de mon père. De notre père que je détestai du fait qu’il nous ait quittés et qu’il ait rendu malheureux notre mère.

Notre maison était à seulement quelques pâtés de maison de notre meilleur amie à Alphonse et moi. Une amie d’enfance qui nous tient vraiment beaucoup à cœur. Winry Rockbell. Une jeune fille blonde ayant perdue ses parents, médecins pendant la guerre d’Ishbal. Sa famille tenait un magasin d’automail. Des membres bioniques très utiles et très pratiques pour les personnes qui ont donc perdus des membres. En ce qui nous concerne, après que notre père soit partit, nous avions commencé à apprendre la science de notre pays. L’Alchimie. Notre père même était un grand alchimiste d’après ce que nous disait note mère. Alors, nous commencions à fouiller dans les livres de notre père pour apprendre les bases de l’alchimie. Sans me vanter, je dois avouer que nous nous n’en sortions pas trop mal. Surtout en vu de notre jeune âge et que nous ayons tout appris tout seul. Ce qui rendrait notre mère très fière, donc, nous continuions.

Mais… Notre mère fut la victime d’une maladie qui lui coûta la vie. Il était certain que nous ne pouvions pas vivre sans elle. C’était absolument impossible mais également inconcevable. Nous n’allions pas vivre sans elle. J’en fis la promesse à mon frère.

Je vais faire vite et ne vais pas y aller par quatre chemins. Mon frère et moi, nous allions découvrir ce que c’est la vraie souffrance physique. Et p’t’être aussi la souffrance morale, vu que nous étions sur une île déserte pendant un mois. Je m’explique. Alphonse et moi firent la connaissance d’Izumi Curtis. Une alchimiste qui nous avait fortement impressionnées lors d’une grande tempête. Elle avait fait un barrage en transmutant le sol. Il fallait que nous devenions ses élèves ! Elle accepta de nous prendre à ses côtés mais nous avions du pas mal insisté. Mais, finalement, au bout de quelques semaines nous commencions à regretter notre choix. Elle nous laissa sur une île déserte avec rien pour se nourrir et rien pour se défendre. Oui, nous avons du à nous défendre ! Et pas qu’un peu. Un gros lard faisait que nous attaquer sur l’île. Ah, et j’ai faillis oublier. En nous laissant seul sur l’île, elle nous posa une énigme. On devait la résoudre pour ensuite devenir vraiment ses élèves. Sinon, elle nous aurait ramené chez nous. « Tout est un, un est tout ». C’est en observant une fourmi montée sur mon doigt que je compris enfin ce que cela voulait dire. C’est comme un cercle, un cercle continu et infini. Nous mourrons, puis devenons quelque chose d’autre. Ce quelque chose est mangé par un être vivant, qui est mangé par un autre, ainsi de suite. Voilà, la réponse à l’énigme. Et… J’avais raison.
Elle nous pris donc avec elle et nous forma à l’alchimie, à notre vivacité d’esprit et à notre aptitude à nous battre. Nous commencions à devenir de vrais alchimistes. Elle, pour faire son alchimie elle n’avait pas besoin de cercle de transmutation. Jamais elle ne voulu nous dire comment elle arrivait à faire ça…

Six mois plus tard, notre entraînement était donc terminé. Notre donc désormais maître, Izumi Curtis nous ramena chez nous.

Puis, nous fîmes la plus grosse erreur de notre vie.

Il existe une loi. Une loi fondamentale en alchimie. La loi de l’échange équivalent. Chaque chose reçue doit être échangé, abandonné contre quelque chose de même valeur. A l’époque, nous pensions que c’était la seule vérité au monde. Nous nous trompions.

Nous avons essayé de transmuté notre mère. De la faire revivre. Ce fut un échec. Tous ce que nous russisâmes à créer, c’est un monstre. Une chose qui n’avait vraiment absolument rien d’humain. Et puis, dans cette transmutation, je perdis ma jambe. Mon frère avait également disparu. Je ne pouvais pas, le perdre lui aussi. Grâce à une documentation que j’avais lu quelques temps avant, je transmutai l’âme de mon frère dans une armure qui était là. Cela, en échange de mon bras.

Voilà la plus grande erreur de notre vie.

Winry et sa grand-mère, avec qui nous vivions jusque là, m’installèrent un bras et une jambe bionique.

Depuis, nous vagabondons dans tous le pays d’Amestris pour retrouver ce que nous avons perdus à cause de cette grossière erreur...

La pierre Philosophale, la guerre d’Ishbal… Mon frère et moi allons être mêlés aux plus grandes affaires et drames du siècle. Moi, désormais alchimiste à la botte de l’armée, le FullMetal Alchemist.

(Désolé, mon histoire est bidon.)

    :: V o u s ::


P s e u d o . o u . p r é n o m ::
WonderCup Cakes.
 g e :::
14.
C o m m e n t . a v e z - v o u s . t r o u v é . l e . f o r u m ? :::
Fondateur.... x)
S o n . d e s i g n ? ::
Magniiiiifiiiqueee !! (Non, c'est ironique. Je sais que c'est moi qui l'ai fait. è_é)
D e s . c h o s e s . à . a m é l i o r e r ? ::
Non, il est parfait. : D (Toujours autant ironique. Ah la la, quel humour ! : D)
R è g l e m e n t ::
Le code est de bibi ! x)

_________________



« Cette nuit-là, j'ai appris que la valeur de certaines choses ne se mesurait pas sur une simple balance. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pow-of-alchemy.forumgratuit.org
 

Edward Elric - FullMetal Alchemist. [ Terminée ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fullmetal Alchemist
» FullMetal Alchemist
» parler du mangas Fullmetal Alchemist
» Edward Elric, alchimiste d'acier
» Quel personnage de FullMetal Alchemist êtes-vous ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FullMetal Alchemist RPG : Power of Alchemy ::  :: » qui es-tu ? :: Alchimistes d'état-