Une légende, un seul but. Un but très précis : atteindre la Pierre Philosophale.
 

Partagez | .
 

 Une chimere, une alchimiste, une rencontre... [PV : Haru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I `m « Asako Katsuki »
& La louve chimerique

avatar


Messages : 46
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 17
Localisation : A North City en train d'acheter des pommes

« Feuille d'expérience »
Force:
48/160  (48/160)
Endurence:
76/160  (76/160)
Habilité:
36/160  (36/160)

MessageSujet: Une chimere, une alchimiste, une rencontre... [PV : Haru]   Mar 30 Juil - 16:41

Musique Ambiance

La neige tombe d'un ciel remplis de nuage gris depuis maintenant de longues heures. L'air est frais, il fait froid dans le nord. La plupart des habitants de la ville sont cloitré chez eux au chaud en attendant que la neige s'arrête. Ils pourront attendre un moment, elle n'a pas l'air de vouloir s'arrêter. L'autre partie des habitants sont dans des bars en train de ce soûlé. Pour la majorité des hommes. Eux aussi attendent que la neige s'arrête. Ils ce dise tous dans cette ville que le temps est trop froid, que ça ne sert a rien de sortir ce gelé en travaillant. Il y a bien quelque passants dans les rues mais il y a peut de chance qu’ils y restent longtemps. Pourtant dans toute cette neige une jeune femme ce balade. Elle affiche un air joyeux et sifflote joyeusement. Cette personne est habillée d'un gros pull bleu, d'un pantalon en laine de couleur marron et d'une belle écharpe rouge un peu usée par les années, à des cheveux châtains détachés qui flotte et vole avec le vent qui souffle et ses beaux yeux d'un bleu magnifique. Cela fait longtemps qu'Asako n'est pas venu à North City. Elle a passé plus de temps dans les montagnes à chasser et à survivre. Elle n'eu pas beaucoup de temps pour allez en ville. Elle écoute d'une oreille distraite les discutions des passants qu'elle croise.
-Il parait qu'il y a un loup-garou qui rode.
-J'en ai entendue parler. Même qu'il hurle les nuits de pleines lunes.
En entendant cela Asako est encore plus de bonne humeur. Elle allait continuer son chemin quand le passant dit a son voisin :
-J'espère qu'il va partir, j'ai peur de me faire attaquer dans mon sommeil par ce monstre.
-Oui moi aussi, j'ai même peur de laissez mon fils ce balader seul maintenant.
-Je lui laisserais mon fusil si il sort de la ville.
-Moi aussi.
Juste après avoir dit cela les deux hommes s'en allèrent. La bonne humeur de la jeune chimère c'est évanouie d'un coup. Un fusil? Et puis quoi encore? Bientôt ils demanderont a l'armée de me chasser a coup de tank. Il y a des limites tout de même. En plus ce n'est pas un loup-garou mais une louve-garous et elle n'y peut rien si elle a pris des habitudes de ses "cousins" les loups. En plus elle honore la mémoire de sa mère en chantant sa chanson devant la lune. Oui d'ailleurs Asako ne hurle pas elle chante.
Ils ne comprennent rien. En plus ils ce fit juste au racontar d'une personne qui a simplement vue de loin ma silhouette et n'a pas écouter ce que je disais.
En plus il ne fait pas si froid que ça. Il devrait sortir un peu. Ce n'est pas seulement parce que j'ai des gènes de loups que je n'ai pas froid.

Elle continua de ce balader pendant une heure avant de ce mettre à chercher quelque chose. Plus précisément son magasin preferer. Le seul de la ville qui vend des pommes. Pour une accro au pomme comme Asako c'est l'endroit qu'elle préfère. Elle arriva devant le magasin quelque minute plus tard. L'enseigne est un peu vieille mais on voit toujours le nom du magasin, Chez Margo. On sent d'ici la chaleur venant de l'intérieur de la boutique. Asako n'attendis pas et rentra directement a l'intérieur. A l'intérieur la chaleur accueillis la chimère qui secoue sa tête pour faire tomber la neige qui ce trouvais dessue. La caissière reconnut immédiatement Asako et dit :
-Bonjour! Cela fait longtemps que vous n'êtes pas venue. Toujours la même chose?
-Bonjours. Oui s'il vous plait.
-Très bien 2 kilos de pomme pour vous. C'est presque uniquement pour vous que j'en achète d'ailleurs.
-Vraiment?
-Oui! Peut de personne aime les pommes ici.
Elle tendit à Asako le sac remplis de pomme.
-Cela fera 3 cenz.
Asako pris le sac et tendis l'argent a la caissière.
-Au revoir!
Asako fit un signe de main pour dire au revoir puis sortie de la boutique heureuse de son achat. Il n'y a rien à dire, elle adore les pommes. C'est sans aucun doute son fruit preferer. Elle rapproche le sac de son nez pour sentir la délicate odeur des pommes.
Miam. Elles ont l'air si bonne. Bien rouge et si délicate. Je parie qu’elles sont juteuse à souhait. Elles sont certainement sucré mais pas trop avec une pointe d'acide pour rendre le mélange délicieux. En plus je suis sur qu’elles sont croquante malgré le jus. J'ai encore plus envie de les mangées maintenant c'est malin. C'est presque uniquement pour les pommes que je viens a North City donc il ne faut pas que je les mange toute d'un coup. Je n'en ai pas mangé depuis deux mois a cause de cela il ne faut pas que cela ce reproduise, non surtout pas...
Etant en train de s'extasier devant les pommes qu'elle venait de s'acheter Asako ne fit pas attention et rentra dans quelqu'un faisant tomber son achat. Toutes les pommes s'échappèrent du sac, maintenant il va falloir les ramasser.
-Désolé je ne regardais pas devant moi. Dit elle en ramassant ses précieuses pommes. Quand elle réussie a toute les attrapés même celle caché derrière une poubelle, elle ce releva et regarda dans qui elle c'est cogner.

Hors rp':
 
Hors rp' 2:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I `m « Haru Kimino »
& Butterfly Alchemist ~

avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 19/07/2013

« Feuille d'expérience »
Force:
53/160  (53/160)
Endurence:
29/160  (29/160)
Habilité:
78/160  (78/160)

MessageSujet: Re: Une chimere, une alchimiste, une rencontre... [PV : Haru]   Mer 31 Juil - 11:10

J’aimais beaucoup la neige. Ces petits points blancs qui dégringolaient du ciel pour former un tapis de cristal sur le sol en pierre de la ville. La neige semblait laver toutes peurs, toutes haines, toutes saletés humaines. J’étais assise sur un banc public, les deux mains dans les poches, la tête rivait droit sur le ciel, mes yeux ne se lassaient pas d’observer les merveilles de l’hiver. Dans ma poche, ma main serrait toujours fermement la petite boite bleue qui contenait les pilules indispensables à ma survie. D’ailleurs il fallait que j’en prenne une maintenant. A peine avais je eu le temps de respirer que ma vie s’écoulait déjà sous mes yeux à une vitesse impressionnante. La Bête me ronger de l’intérieur et me tuait à petit feu. Elle me brisait les os, buvait mon sang, mangeait mon cœur et respirait mon souffle. Je ne pouvais rien faire d’autre que chercher, chercher un moyen de me débarrasser d’une chose qui n’avait rien à faire dans mon corps. Une maladie incurable dont seul la mort pouvait me libérer.

J’étais resté assis pendant plus de deux heures et la fraicheur du soir commençait à faire rougir mes joues. Je me redressais tant bien que mal. Tout mon dos me faisait souffrir cruellement à ne pas avoir bouger pendant longtemps. Je positionnai ma tête dans mes mains. Je commençais à avoir des migraines. Je n’avais toujours pas pris mon médicament. Soudain une violente quinte de toux me prit. Seule, je brisais le silence de cette rue déserte. Ma main devant ma bouche je continuais à tousser en fronçant les sourcils. Ma tête grondait  et je sentais une vive douleur au niveau du cœur. Ma toux finit par s’arrêter. J’observais ma main, sur mon gant en laine une vilaine tache rouge c’était former. Je venais de cracher du sang.

Je me décidai finalement de me lever. Mourir n’était pas dans mon programme aujourd’hui. En pressant le pas je me dirigeai dans le bar le plus proche et commandai un verre d’eau. Je sortis ma boite bleue de ma poche et pris une pilule blanche que je positionna à l’entrer de ma bouche. Avec ma langue je la plaçai au fond de ma gorge et grâce à l’eau que m’avait servit le barman je pus avaler la pilule. Dehors la nuit commençait à envelopper la ville de son manteau noir. La neige ne s’était pas arrêter et elle tombait encore dans une ritournelle sans fin. Mon regard bleu se posa sur mon verre. J’étais fatiguée. Dans le bar les hommes parlaient d’un loup qui c’était aventuré dans la ville.

Je finis, au bout d’une demi-heure, par sortir du bar et me dirigeai vers le chemin de l’hôtel. Dans une ruelle déserte une jeune fille me fonça dessus et renversa son sachet de pomme. Aussitôt elle se pencha pour ramasser toutes les pommes qui étaient tombés. Sans me poser de questions je l‘aidai dans sa besogne. Quand toutes les pommes furent ramassées on se releva toute deux et elle me dit :

- Désolé je ne regardai pas devant moi !

Je lui souris d’un sourire un peu triste. Ma journée aujourd’hui avait été assez pathétique et je m’étais enfoncée dans de tristes pensés. La jeune fille était brune et devait surement être plus jeune que moi. Ses cheveux étaient plus foncés que les miens ainsi que ses yeux. En nous comparant j’étais beaucoup plus pale et avais moins bonne mine qu’elle. Les périodes ou la maladie était plus forte m’affaiblissaient.

- Ce n’est rien voyons. Tu as l’aire d’y tenir à ses pommes !

Mon regard croisa le sien avant de fixer le ciel. Il faisait de plus en plus sombre mais la neige c’était subitement arrêter.

Tu devrais faire attention. Ce n’est pas prudent se promener seule à la tomber de la nuit …

Surtout avec un loup dans les parages. Moi je n’avais pas peur mais elle ?... M’enfin il ne faut pas se fier au apparence. Qui sait ce qu’elle est vraiment ?

(Ecris comme tu préfères ;DD)


Dernière édition par Haru Kimino le Jeu 1 Aoû - 12:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I `m « Asako Katsuki »
& La louve chimerique

avatar


Messages : 46
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 17
Localisation : A North City en train d'acheter des pommes

« Feuille d'expérience »
Force:
48/160  (48/160)
Endurence:
76/160  (76/160)
Habilité:
36/160  (36/160)

MessageSujet: Re: Une chimere, une alchimiste, une rencontre... [PV : Haru]   Mer 31 Juil - 15:38

Asako ce releva des que les pommes furent toute ramassées. L'autre personne l'a aidée à ramasser ses précieux achats. Quand elle fut debout elle détailla la jeune fille devant elle. La jeune fille en question a des cheveux châtain comme Asako mais plus clair et des yeux bleus mais plus clair eux aussi. Elle est habillée chaudement comme tout le monde ici avec un gros manteau, un pantalon en laine, des grosses bottes et des gants. Pourtant les gants ont une étrange tache rouge. Asako su immédiatement ce que c'est grâce a son odorat surdéveloppé.
Du sang? Pourquoi en a t'elle sur ses gants?
Asako fronça un peu les sourcilles, c'est étrange cela. Elle reporta son attention sur le visage de l'inconnue et ce rendis compte d'autre chose. La jeune fille est blanche pratiquement comme la neige qui tombe en ce moment. En plus elle n'avait pas bonne mine. Curieuse Asako inspira longuement pour sentir l'odeur de la personne en face d'elle. Elle le fit discrètement pour ne pas ce faire repérer. Asako sentis plusieurs chose, certaine en rapport avec ce quelle cherche d'autre non. Elle fit le tri dans toute c'est odeur jusqu'a trouver celle qu'elle cherche. L'odeur de la fille. Dans cette odeur Asako sentis d'abord l'odeur naturelle que chaque personne a puis elle sentit une odeur particulière et étrange. La maladie. Cette fois la louve en est sur. La personne en face d'elle n'est pas au meilleur de sa forme. La maladie en question ne doit pas être super si en plus elle ce met a cracher du sang. La fille en face d'Asako lui dit d'un air aimable :
-Ce n’est rien voyons. Tu as l’aire d’y tenir à ses pommes !
Tu m'étonne, j'y tiens énormément a ces belles pommes.
-Oui j'y tiens beaucoup. Je vais rarement en ville et c'est le seul endroit ou on peu acheter des pommes dans le coin. J'habite plus loin.
La jeune fille regarda le ciel. Je fis de même. Le ciel commença à prendre une teinte bleu marine et le soleil commence doucement à ce coucher. La neige étrangement c'est arrêter avec la collision des deux personnes et le ciel c'est dégager. Pourtant malgré le fait que le ciel c'est enfin dégager le temps ce rafraichie. Le soir arrive. On voit déjà légèrement la lune qui éclaire timidement a l'opposé du soleil. Asako aime bien regarder les couchers de soleil et celui ci ne fait pas exception à la règle.
Si je rentre maintenant j'arriverais peut être a tant pour voir le coucher de soleil du haut de mon promontoire.
Pourtant elle n'a pas vraiment envie d'y aller maintenant. Elle va si rarement en ville que ce serais dommage de partir simplement sur un coup de tête. En face d'elle la jeune fille lui dit :
-Tu devrais faire attention. Ce n’est pas prudent se promener seule à la tomber de la nuit …
-Ce n'est pas un problème. Si tu veux parler de la louve-garou qui rode dans les environs je n'en ai pas peur.
Si je lui disais qu'en réalité c'est moi la louve dont tout le monde parle elle ne me croirait pas et elle commencerait à avoir peur de moi. Je n’ai vraiment pas envie que ça arrive.
Affichant un air aimable et souriant Asako n'a aucunement l'air d'être une chimère et encore moins un monstre qui erre dans les environs. Elle cherche simplement quelqu'un qui l'accepte telle quelle. Soudain un bruit la fit ce retourner vers une ruelle qui borde la rue ou elle ce trouve.
Je suis certaine d'avoir entendue un bruit suspect. En plus j'ai crue sentir une odeur que je connais que trop bien. Une odeur de loup.
Asako ne fit plus attention à la personne avec laquelle elle discutait il y a quelque minute. Elle a été rejeté par les loups car n'en était pas un a par entière. Pareil chez les humains. Personne ne la accepter. La tête toujours tournée vers la ruelle, elle découvrit ses canines laissant apparaitre des crocs petits mais suffisamment puissant pour taillader la viande. Elle failli grogner mais ce retient en ce souvenant de la personne à coter d'elle. Rien, plus un bruit, même plus une odeur. Elle redescendit ses lèvres pour faire disparaitre ses dents et ce tourna vers son interlocutrice.
-Excuse moi j'ai cru entendre quelque chose de bizarre.
Elle resta attentive et écouta avec attention. A la moindre alerte elle ce retourne prête au combat contre celui avec qui elle partage ses gênes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I `m « Haru Kimino »
& Butterfly Alchemist ~

avatar


Messages : 34
Date d'inscription : 19/07/2013

« Feuille d'expérience »
Force:
53/160  (53/160)
Endurence:
29/160  (29/160)
Habilité:
78/160  (78/160)

MessageSujet: Re: Une chimere, une alchimiste, une rencontre... [PV : Haru]   Jeu 1 Aoû - 12:54

[Désolé je change de personne pour écrire.]
Chimère et Alchimiste

Haru ~

Oui j'y tiens beaucoup. Je vais rarement en ville et c'est le seul endroit ou on peut acheter des pommes dans le coin. J'habite plus loin.

Le soleil laissait place à la lune et la nuit enveloppait petit à petit la ville de son manteau noir. Une brise fraiche vint caressait le visage d’Haru et fit voler ses cheveux. Elle tenait toujours fermement la petite boite bleue qui contenait les pilules blanches. Elle caressa sa joue comme pour la réchauffer et un frisson parcouru son corps. Les gants tachés de sang laissèrent une trace rouge sur la joue de la jeune fille qui ne semblait pas sans rendre compte. Elle reporta son attention sur l'inconnue aux pommes. Haru avait déjà croisé beaucoup chimères tout le long de ses nombreuses aventures mais elle ne pensait pas à ce que cette fille en soit une. Dans un murmure Haru lui répondit :

Moi aussi je n’habite pas dans le coin. Je suis juste de passage. Je voulais voir la neige …

Haru était une sentimentale et elle savait qu’à tout moment elle pouvait être prise par la grande faucheuse. La mort était son ombre. Elle voulait voir la neige et toutes les plus belles choses que le monde pouvait lui offrir. Le temps des pleurs était révolu. Elle avait laissé derrière elle la désolation même si un voile de tristesse recouvrait toujours ses yeux. Elle sourit poliment à l’inconnue en l’avertissant des dangers de la nuit. Haru cachait sous ses gant les deux cercle de transmutation qu’elle s’était elle même tracée avec une lame de couteau. Ses deux cercle de transmutation était tout pour elle, son passé, son présent, son futur et en même temps une bonne arme de combat. En plus de ça avec toute cette neige c’était facile de trouver de l’eau à modeler si jamais un combat s’interposer. Non Haru n’avait pas peur. Elle saurait se défendre malgré son piteux état.

Ce n'est pas un problème. Si tu veux parler de la louve-garou qui rode dans les environs je n'en ai pas peur.

Louve-Garou ? Ce n’était pas d’un simple loup dont parler les habitant du village dans le bar ? Haru fronça légèrement les sourcils. Cette fille semblait en savoir plus qu’elle n’en disait. Pourtant face au grand sourire innocent de la jeune fille, Haru ne put s’imaginer être devant une chimère louve. Mais les évènements de son histoire lui prouvaient toujours que rien n’est impossible. Mais si la jeune fille aux pomme n’avait pas peur d’un Loup-Garou elle devait forcement avoir une arme, être alchimiste ou autre chose qui lui assurait une protection fiable. Haru se méfiait un peu de l'inconnue. Et si la jeune fille face à elle était alchimiste ou une chimère elle avait peut être des informations sur la pierre philosophale ? Soudain un bruit fit tournait la tête des deux jeune femme présente dans la rue. Haru s’apprêta, en cas de danger, a enlever ses gants pour se battre. Elle tendait l’oreille dans l’espoir de localiser quelqu’un ou quelque chose ….Mais son ouïe n’était pas assez fine. Lorsque qu’elle se retourna vers l’inconnue elle fut très surprise. Celle ci grognait presque comme un chien et laisse entrevoir des crocs petit mais assez solide pour casser une roche. Haru fronça encore plus les sourcils. Elle n’avait absolument rien contre les chimères mais elle préférait savoir qui elle avait vraiment en face d’elle et si cette personne était dangereuse ou pas.


Excuse moi j'ai cru entendre quelque chose de bizarre.

Haru lui sourit. Elle avait enlevé ses gants, la tache de sang était encore présente sur sa joue. Elle s’accroupie par terre et prit une poignet de neige dans sa mai et en se relevant elle fixa l’inconnue en lui souriant. Une lueur différente brillait dans ses yeux. Elle exposa sa main ouverte face au ciel qui contenait toujours la neige qui fondait doucement. Elle claqua ses deux mains ensembles et une lame de glace se forma pour devenir une arme redoutable. Elle n’avait pas arrêté de regarder l’inconnue. Rien dans ses intentions n’était mauvais. Puis elle envoya la lame de glace contre le mur qui se détruit pour reformer des petits cristaux de neige.

Je suis une Alchimiste. J’utilise l’eau et je la gèle et la modèle à ma guise.  Je ne te veux absolument rien de mal. Je ne suis pas ici pour la chasse aux chimères …
Elle fit une courte pose pour remettre ses gants et continua : Dis moi réellement qui es tu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I `m « Asako Katsuki »
& La louve chimerique

avatar


Messages : 46
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 17
Localisation : A North City en train d'acheter des pommes

« Feuille d'expérience »
Force:
48/160  (48/160)
Endurence:
76/160  (76/160)
Habilité:
36/160  (36/160)

MessageSujet: Re: Une chimere, une alchimiste, une rencontre... [PV : Haru]   Jeu 1 Aoû - 15:30

La personne en face d'Asako toucha sa joue avec son gant taché de sang. Cela laissa une marque rouge sur la joue de la jeune personne. Si la louve n'était pas complètement sûre que ce soit du sang sur le gant elle en fut certaine grâce à cette marque écarlate. La jeune fille malade dit :
-Moi aussi je n’habite pas dans le coin. Je suis juste de passage. Je voulais voir la neige …
C'est vrai que c'est uniquement ici que l'on peut voir la neige. Enfin la neige on peut la voir n'importe ou en hiver mais dans cet endroits la neige est magnifique car elle reste toute l'année ou presque. Elle est d'une blancheur immaculé et elle étincelle un peu avec le soleil. C'est vraiment magnifique. Quand Asako ce retourna pour faire face a la malade celle ci souris. La jeune fille malade retira ses gants laissant apparaitre une marque sur chacune de ses mains. Elle ce baissa et ramassa un peu de neige, la neige commença déjà a fondre avec la différence de température entre la main et la glace. Elle leva la neige vers le ciel et claqua ses mains. Entre ses mains s'échappa une légère lumière bleu puis une lame de glace ce forma. Instinctivement Asako fit un pas en arrière. En voyant cela Asako compris que la jeune fille malade est une alchimiste. Cela l'effraya, son père est mort en voulant faire de l'alchimie, elle a été transformé en chimère a cause de l'alchimie. L'alchimie est la cause de tous les malheurs de la chimère louve. La louve fit un deuxième pas en arrière de peur, avec une arme pareil, même malade, l'alchimiste pouvais la blesser et pas qu'un peu. Pourtant la malade au lieu de ce jeter sur Asako avec sa lance elle lança l'arme contre un mur et la lance ce retransforma en flocon de neige.
-Je suis une Alchimiste. J’utilise l’eau et je la gèle et la modèle à ma guise.  Je ne te veux absolument rien de mal. Je ne suis pas ici pour la chasse aux chimères …
Asako est de plus en plus paniquer. L'alchimiste à deviner sa nature de chimère et même si elle dit ne pas vouloir la chasser c'est une alchimiste. On ne sait jamais. Pourtant la malade remis ses gants. Elle continua sa phrase.
-Dis-moi réellement qui est tu ?
Je fais quoi? Je lui dis la vérité? Elle a déjà compris une grande partie de l'histoire. Mais c'est une alchimiste voyons! On ne peut pas lui faire confiance!
Asako était en train de débattre, c'est comme si il y avait d'un côté l'ange et de l'autre le démon. Comme dans les films humoriste. La louve fit un troisième pas en arrière puis elle ce décida à parler en essayant de maitriser sa voix qui tremble un peu.
-Tu as deviné je, je suis une chimère louve...
Elle allait continuer quand elle entendit derrière elle un grognement sourd. Elle était juste devant la ruelle ou elle avait entendus un bruit. Cette fois elle en est sur, elle a bien entendue quelque chose et cette odeur de chien mouiller. Il n'y a pas de doute. Un loup ce terre dans cette ruelle. Asako ce retourna et ne ce retins pas de grogner. Elle recula de quelque pas cette fois ce mettant presque a la hauteur de l'alchimiste mais elle garda tout de même une distance de sécurité entre elle est l'autre humaine. Le loup sortie de l'ombre de la ruelle et ce trouva a la lumière du reste de soleil. C'est un grand loup noir avec des yeux dorés, le museau couvert de cicatrice de ses anciennes batailles.
C'est l'odeur du sang ce trouvant sur le gant de l'alchimiste qui la attirer.
Asako respira un grand coup puis repris sa forme de chimère. Ses poils poussèrent pour lui faire un beau pelage gris, ses crocs et ses griffes poussèrent, ses cheveux devinrent presque noir et plus court. La seule chose montrant ce quelle était avant est son écharpe rouge qu'elle garde toujours avec elle. La chimère continua de grogner contre le loup qui n'avait cure de ses menaces. Il avait faim et il était fatiguer. Il veut dévorer l'humaine a coter de la mi-louve. Il ce prépara à sauter. Asako elle ce prépara à riposter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I `m « Contenu sponsorisé »
&




MessageSujet: Re: Une chimere, une alchimiste, une rencontre... [PV : Haru]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Une chimere, une alchimiste, une rencontre... [PV : Haru]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chroniques d'Haru Rav'Rain
» CATALOGUE d'Elessarion l'alchimiste
» En un coup de vent Haru est là
» A la recherche de l'alchimiste Todd Curaï (destin)
» Haru Natsumi Rp >>

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FullMetal Alchemist RPG : Power of Alchemy ::  :: » north city :: Rues-