Une légende, un seul but. Un but très précis : atteindre la Pierre Philosophale.
 

Partagez | .
 

 Entre créatures interdites (Asako)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I `m « Soraya Ludlow »
& Fullmetal Homonculus

avatar


Messages : 91
Date d'inscription : 07/09/2011

« Feuille d'expérience »
Force:
45/160  (45/160)
Endurence:
50/160  (50/160)
Habilité:
65/160  (65/160)

MessageSujet: Entre créatures interdites (Asako)   Mar 24 Sep - 17:17

Dublith ... le sud ... la chaleur ... et pas de plage. S'il y avait une chose qui manquait à cette ville, c'était bien un endroit où se baigner. Ne serait-ce qu'une piscine par exemple. Mais non. Il n'y avait que le soleil qui rougeoit et les pavés qui pavoient. Voilà déjà quelque temps que Soraya Ludlow, l'homonculus du métal arpentait cette ville. Après que son fils adoptif aie découvert sa vraie nature, elle avait éprouvé le besoin de se changer les idées.

Quand elle y repensait, Sora sentait son coeur devenir lourd. Comment Roy allait-il la juger ? S'il ne voyait en elle que l'expérience interdite et oubliait tout l'affection qu'elle avait pu lui donner ? Si elle n'était plus sa mère mais un monstre à ses yeux ? Il y avait de quoi lui briser le coeur. Pour autant, elle se sentait pas de le laisser tomber pour autant.
* Voilà que j'y pense à nouveau ... il vaudrait mieux que je change de ville. Je me demande comment j'ai pu me retrouver à Dublith.* songea-t-elle en mettant une main en visière.

Sans doute parce que l'homonculus était très préoccupée. Tant qu'elle ne serait pas fixée, elle n'était pas près d'oublier. Bon, elle tâcha en tout cas de prendre la direction de la gare. Mieux valait quitter ce soleil de plomb au plus tôt. La brunette tourna donc à un angle de rue. L'avantage d'avoir eu une vie aussi longue que la sienne était qu'elle connaissait bien la plupart des villes.
Cinq siècles passés à arpenter son pays, voilà de quoi retenir la géographie. Sora souleva ses longs cheveux noirs. Sa nuque transpirait ... enfin, la gare n'était plus bien loin.

Elle monta sur les quais, son billet en main. Elle passa près d'un groupe de militaires. Heureusement, l'homonculus veillait à se vêtir comme une humaine. Seuls ses yeux trahissaient son origine non humaine.
" ... une jeune fille ... cheveux roux longs ... problèmes au nord du pays."
Soraya fronça les sourcils. Qu'est-ce qu'ils cherchaient encore ceux-là ? Contrairement à son fils, elle savait depuis longtemps que l'armée n'était pas toute blanche. Comprenez par là que connaissant les humains, tout était bon pour dénicher une nouvelle arme.

En tout cas, elle aperçut un portrait de la jeune fille recherchée.

* Ce n'est peut-être qu'un portrait, mais elle n'a pas l'air dangereuse. Je doute fort cependant que Briggs cherche une criminelle.* pensa-t-elle.
Soraya connaissait le nord. Froid et rude. Peu de gens assez fous pour y être voleur, surtout quand d'autres endroits étaient plus prometteurs et plus cléments de climat. Roy lui avait déjà parlé du général en poste là-bas. Elle ne reculerait devant rien pour assurer la sauvegarde de la frontière. Bien, et en même temps dangereux. Que recélait donc cette jeune fille qui puisse intéresser Armstrong ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I `m « Asako Katsuki »
& La louve chimerique

avatar


Messages : 46
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 17
Localisation : A North City en train d'acheter des pommes

« Feuille d'expérience »
Force:
48/160  (48/160)
Endurence:
76/160  (76/160)
Habilité:
36/160  (36/160)

MessageSujet: Re: Entre créatures interdites (Asako)   Mer 25 Sep - 13:32

Musique Ambiance

Il fallait bien le dire. Asako n'a vraiment pas de chance en ce moment. D'abord on découvre son identité dans le nord et elle est pourchasser dans tout le nord avant quel réussisse à s'enfuir dans un train. Pour l'instant ça peut encore passer mais pour rajouter des malheurs il a fallu quelle tombe dans l'endroit le plus chaud de ce pays le sud. Encore si ont reste calme on peut accepter cela même si la tension commence à monter et qu'on devient irritable pour un rien. Dans des cas comme cela ça peut encore passer mais par contre si en plus on met un avis de recherche a son nom dans toute les villes et environs et que les militaires commence à nous chercher la on frôle la crise de nerf extrême et la dépression. Voila a peut près l'état d'esprit dans lequel est Asako en voyant un avis de recherche et en entendant les militaires parler d'elle. Il ce sont un peu trompé vue que ça couleur de cheveux et brun/châtain et non pas roux mais sous le soleil couchant tout le monde a le droit a l'erreur et en plus la louve chimérique ressemble déjà suffisamment a celle rechercher pour être interpeller si elle croise le chemin des militaires. Quelle horreur pour la pauvre jeune femme qui ne rêve que de retrouver sa grotte dans le nord a dix kilomètres de North City caché dans une forêt dans les alentours du terrain de chasse d'une meute de loup. En gros l'isolement total, les rares moments ou elle revenait dans la ville c'était pour s'acheter des pommes dans son magasin preferer. Elle a fait ça pendant plusieurs années (deux en réalité) mais maintenant elle ne peut plus ce permettre de revivre ça avant un long moment.
Cacher dans l'ombre d'un bâtiment près de la gare elle hésite à s'approcher pour s'enfuir de cette endroit. Il y a des militaires là-bas et Asako à peur que son déguisement soit mal fait. Il faut dire en même temps quelle ne porte rien de ce quel a l'habitude. Une robe bleue ciel qui lui arrive à la cheville, un petit chapeau léger de couleur bleu pastel et des sandalettes marron claires. En plus elle a même décidé d'attacher ses longs cheveux avec un élastique lui faisant une queue de cheval lui tombant en cascade dans le dos. Elle espère vraiment que personne ne la reconnaisse. En même temps c'est tout le contraire des vêtements quelle met d'habitude et elle a même acheté ce chapeau pour cacher son visage. Elle a aussi acheté un petit sac pour ranger son écharpe, son pistolet et une grande réserve de pomme tout au fond alors il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Elle finit par ce décidé à bouger et s'approcha de la gare, pleine d'appréhension et d'inquiétude. Elle passa devant les militaires en enfonçant bien son chapeau pour être sur qu'on ne voit pas les trais de son visage. Tout ce passa bien jusqu'a ce que...
-Eh vous !
Tremblante de peur Asako ce retourna pour voir ce que lui veulent les officiers. Elle fit de son mieux pour contrôler les tremblements de sa voix. Elle réussie à répondre d'une voix presque normal.
-O..Oui ?
-Vous n'avez pas vue cette personne ?
Il montra la photo d'Asako du bout des doigts, la louve failli mourir de peur mais réussie à répondre.
-N..Non. Je...Je ne l'ai jamais vue.
A par quand je me regarde dans une glace.
-Très bien. Vous pouvez circuler.
Asako s'enfuie comme si elle avait le diable a ses trousses. Apres s'être suffisamment éloigner des militaires d'après elle, elle s'assied sur un banc en attendant qu'un train arrive. Elle sortie une pomme de son petit sac en toile et croqua dedans. La chaleur a rendue le fruit plus ferme et moins juteux mais il reste savoureux.
Mais pas autant que ceux de mon magasin de North City...
Elle attendit donc un train pour s'enfuir de cet enfer en ruminant son passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I `m « Soraya Ludlow »
& Fullmetal Homonculus

avatar


Messages : 91
Date d'inscription : 07/09/2011

« Feuille d'expérience »
Force:
45/160  (45/160)
Endurence:
50/160  (50/160)
Habilité:
65/160  (65/160)

MessageSujet: Re: Entre créatures interdites (Asako)   Mer 25 Sep - 14:43

Fiouf, enfin assise. Pas que Sora ne soit pas endurante, mais avec cette chaleur rester debout tenait de la gageure. En attendant que le train arrive, la brune laissa ses yeux errer machinalement sur les alentours. Les militaires continuaient d'interroger les passants, affichette en main. Bof, ce n'était pas le problème de l'homonculus. Elle ne s'intéressait qu'à ceux qu'elle-même traquait, ou que son fils lui demandait de chercher. Une voix dans les hauts-parleurs informa les passagers des divers trains en approche, ou prêts à partir.

Celui de la brunette devait arriver dans une dizaine de minutes. Bon, soyons patiente. Un mouvement devant elle attira son regard. Une jeune vêtue d'une robe bleue vint s'asseoir en face d'elle. Elle sortit une pomme qu'elle commença à manger. Mais de là où elle était Soraya voyait son visage.
" ! "
La couleur de cheveux n'était peut-être pas la même, en revanche le visage si. Eh ben voyons. Il avait fallu qu'elle se pose en face d'elle. Sora en profita pour analyser son regard. Plusieurs émotions le traversait et s'imprimaient sur son visage, son corps. Nervosité. Ça c'était normal. Fatigue, tristesse. Mais ...

* Ce n'est pas le regard d'un assassin, ou de quelqu'un de mauvais.* songea la brune.
En fait, c'était plutôt un regard exprimant le ras-le-bol. L'homonculus jeta un nouveau regard alentour. Tout d'abord, sur ceux à côté d'elle. Un homme lisait son journal, une grand-mère tricotait, qui du reste avait adressé un signe de tête à ll'homonculus, qui lui répondit. Autour, d'autres s'affairaient aux guichets, examinaient la liste des départs et arrivées. Personne ne semblait avoir remarqué qu'une jeune fille recherchée se trouvait parmi eux.
* Quelle que soit sa raison, elle aurait mieux fait de partir de nuit. Moins de monde.*
" Excusez-moi. Auriez-vous vu cette jeune fille ?" entendit l'homonculus.
Et le portrait d'Asako d'entrer dans son champ de vision.

" Non. Vos collègues m'ont du reste déjà posé cette question." répondit Soraya tout en détournant la tête.
" Très bien, je vous remercie."
* C'est ça.*
L'homonculus se disait que ce serait un vrai miracle si personne ne la reconnaissait. En attendant, le militaire s'adressait à présent à la vieille dame.
" Hmmm ... alors voyons-voir. Hm ? C'est drôle, je crois que oui."
Soraya eut un très bref froncement de sourcils. La grand-mère gaffeuse. Bon. Les yeux violets se posèrent sur les aiguilles à tricoter. Agissant sur le métal, son élément, l'homonculus fit tomber l'ouvrage à terre. Aucun geste de sa part. L'ancienne elle, se hâta de tout ramasser.

Le train arrivait dans cinq minutes. Mais Sora devrait trouver autre chose pour que le soldat s'éloigne. Car déjà la vieille dame se penchait à nouveau sur le portrait. Elle avisa donc le banc sur laquelle se tenait la tricoteuse. Le boulon en dessous se dévissa, puis le second. Le poids de l'humaine suffit à faire chuter l'ensemble.
" Madame vous allez bien ? "
Le soldat aida la dame à se relever, qui riait doucement de sa chute. Sora reporta son pouvoir sur lui. Sa ceinture de munitions perdit quelques centimètres de hauteur. Encore trois minutes. Le militaire décida d'examiner un peu le banc, afin de comprendre pourquoi il avait lâché.
* Parfait, le temps qu'il s'en désintéresse le train sera là. Au cas où ...*

Sora fit en sorte que la partie assise lui glisse des mains, toujours sans le moindre mouvement. Le soldat la prit sur la tête. L'homme au journal vint à la rescousse. Un sifflement indiqua l'arrivée du train en gare. D'un geste naturel, elle se leva, et profitant de la diversion créé attrapa le poignet d'Asako puis la forca à se lever.
" Fichez le camp. Maintenant." lui glissa-t-elle en la relâchant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I `m « Asako Katsuki »
& La louve chimerique

avatar


Messages : 46
Date d'inscription : 30/07/2013
Age : 17
Localisation : A North City en train d'acheter des pommes

« Feuille d'expérience »
Force:
48/160  (48/160)
Endurence:
76/160  (76/160)
Habilité:
36/160  (36/160)

MessageSujet: Re: Entre créatures interdites (Asako)   Sam 19 Oct - 7:31

Asako s'assied a coter d'un homme qui lit son journal, sur le banc en face ce trouve une grand-mère qui tricote et surtout une femme, plus jeune qu'Asako et habiller comme un civil normal. Cette personne a par contre des cheveux long et noir et des yeux étranges, de couleur violette. Pourtant quelque chose interpella la louve sur la dernière personne, celle assise en face de la chimère. D'abord cette jeune fille a une odeur qui semble vraiment vieille, comme si elle avait vécue plus que ce que sont apparence laisse penser. Bon, Asako aussi n'a pas l'air aussi vieille que la réalité le laisse pensé. A 20 ans elle a l'air d'en avoir maximum 17 et minimum 15. Mais la c'est très différent, la personne en face d'elle semble avoir passé bien plus d'une vingtaine d'année. La louve ne sait pas exactement combien mais vraiment beaucoup plus qu'elle. Sinon toujours dans l'odeur de la personne il y a autre chose d'étrange. Son odeur ressemble à celle d'un humain en étant en même temps différente. C'est difficile a expliquer mais il semblerait que la fille n'est pas humaine ou en tout cas pas complètement. Une chimère? Non elle n'a pas l'odeur caractéristique d'une chimère, mélanger a celle d'un humain. L'odeur d'Asako est, par exemple, mélanger à celle d'un loup gris du nord. Pourtant la fille aux longs cheveux noir a une odeur humaine oui mais couplet a celle d'autre humain. D’une façon ou d'une autre elle est très bizarre et a surveiller.
Un militaire s'approcha d'elle et du petit groupe installé sur les bancs. Il questionna la grand-mère qui répondit avoir vue la louve quelque part. Celle ci s'immobilisa morte de peur et incapable de bouger. Son pauvre cœur ne supportera pas tout cela si ça continue avec toute les surprises et les frousses quelle a en ce moment. Bizarrement il y eu plusieurs coïncidence qui empêcha la vieille femme de finir sa phrase. D'abord les aiguilles tombèrent par terre. Puis il y eu le banc directement qui s'effondra. Et Asako n'eu pas le temps de voir le dernier miracle qui ce produire car une personne lui pris les mains et la tira jusqu'au train qui viens d'arriver. C'était la jeune fille qui semble ne pas en être une. Des quelles furent dans le train Asako dit pour la remercier et lui poser une question qui lui brule la langue.
-Merci beaucoup pour ce coup de main... Mais qui est tu? Qu'est tu exactement? Ton odeur a quelque chose d'inexplicable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I `m « Soraya Ludlow »
& Fullmetal Homonculus

avatar


Messages : 91
Date d'inscription : 07/09/2011

« Feuille d'expérience »
Force:
45/160  (45/160)
Endurence:
50/160  (50/160)
Habilité:
65/160  (65/160)

MessageSujet: Re: Entre créatures interdites (Asako)   Sam 19 Oct - 9:45

( Que dirais-tu qu'on prenne le même train histoire de continuer ?)

Soraya parvint à emmener la jeune fille recherchée sans que personne ne s'en aperçoive. Le train entra en gare et s'arrêta sifflant et fumant. Elle avait lâché Asako et marchait vers le train. Les militaires continuaient leurs interpellations des passants. Bien, une fois qu'elles seraient chacune montées là où elles devaient, et que l'engin aurait démarré elles pourraient respirer. La jeune posa toutefois une question ... qui ne manqua pas de renseigner l'homonculus sur la nature de la jeune fille.

" Mon odeur ..." répéta-t-elle.
Soraya fit complètement face à la chimère, et planta ses yeux améthystes dans les siens. Elle avait beau avoir une nature pacifique, le regard dénué de la dureté ou du mépris de ses congénères, elle ne pouvait empêcher les autres d'être un peu mal à l'aise face à ces pupilles fendues.
" Tu dois être bien particulière pour être capable de détecter une chose aussi imperceptible. Aucun être humain normal n'est à même de sentir l'odeur de ses semblables sans un contact très rapproché." reprit-elle.
Ce genre de chose n'était par exemple possible que lors d'une étreinte, ou bien encore grâce aux vêtements. Or là, aucune de ces situations n'avaient eu lieu entre elles

Aasko devait donc posséder un odorat particulièrement développé. Équivalent à celui d'un animal. Soraya comprit enfin pourquoi les militaires la recherchaient. Asako était une chimère. Nul doute que le nord devait soit vouloir la tuer, soit en faire une arme. Sora plissa légèrement les yeux.
" Tu devrais être plus prudente. Tu ne sais effectivement pas à quoi tu as affaire. Sache seulement que je suis encore plus interdite que toi." dit-elle avec un sourire en coin.
Les homonculus étant supposés ne pas exister, la jeune fille ne comprendrait certainement pas ce qu'elle venait de lui révéler. De toute manière, ce n'était vraiment pas le lieu pour les confidences. En tout cas, Sora n'estimait pas la jeune fille en sécurité.

"Ces soldats portent l'uniforme du Nord. S'il te cherchent, j'en déduis donc que tu en viens. J'ignore où tu vas, mais je te conseille fortement de ne pas retourner dans le nord du pays. Ils doivent t'y attendre. Fais-toi oublier pendant un moment." reprit l'homonculus.
Les militaires étaient tenaces, elle en savait quelque chose. Il était à présent temps d'embarquer, avant que les soldats ne les repèrent. Parce que là, cela risquait vraiment de mal tourner.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I `m « Contenu sponsorisé »
&




MessageSujet: Re: Entre créatures interdites (Asako)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre créatures interdites (Asako)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Entre créatures ailées (pv Gabrielle Deus Hexia)
» Créatures rares et nommés - Monts Brumeux
» Haiti en Marche: Haiti entre la Chine et Taiwan
» Conflits entre les syndicats au sujet du CEP et des elections.
» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FullMetal Alchemist RPG : Power of Alchemy ::  :: » dublith :: Rues-