Une légende, un seul but. Un but très précis : atteindre la Pierre Philosophale.
 

Partagez | .
 

 Prism, ou la fille à ne pas croiser dans la rue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
I `m « Prism Edlington »
& Donnez-moi un rang !

avatar


Messages : 2
Date d'inscription : 28/08/2012
Localisation : Euh... Chez les fous!

« Feuille d'expérience »
Force:
26/160  (26/160)
Endurence:
61/160  (61/160)
Habilité:
73/160  (73/160)

MessageSujet: Prism, ou la fille à ne pas croiser dans la rue.   Jeu 30 Aoû - 17:50



Prism Edlington
« L'ironie du sort à toujours fait le mal, versé le sang, répandu la mort... »


» Identity Card ;



Identité

Nom : Edlington (Nom de famille de l'achimiste qui l'a recueillie)
Prénom : Prism.
Surnom : Aucun. Mais pour votre survie, je vous conseille de ne pas en trouver...
Âge : 20 ans un peu près.
Sexe : Attention elle arri... "VOUS ÊTES AVEUGLE OU MES SEINS SONT PAS ASSEZ GROS?!!"
Arme : Ses mains et sa voix.
Groupe : Chimères.
Rang (pour les militaires) : X




Avis Globale

La malchance est une chose qui peut arriver a tout le monde. Malheureusement. Prism a été recueillie par un alchimiste pas très "net" à cause de cet infortune. Naïve et loyale, elle faisait tout ce qu'il lui demandait... Mais un jour, ce dément profita de sa nature gentille pour faire une expérience: créer une chimère à partir de cette jeune fille...


Physique

Yeux : Rouges
Cheveux : Noirs
Particularités : Aucune



Caractère

Avant:

Naïve

Gentille

Loyale

Aidante

Maintenant:

Merdique

Sadique

Perverse

Insortable




Feuille d'Expérience

Force Nombre choisi 26/ 160
Endurance : Nombre choisi 61/ 160
Habilité : Nombre choisi 73/ 160




I. DESCRIPTION PHYSIQUE



Elle dansait.

Ses pieds nus dans le sang et sa robe tournoyant parmi les
flammes.

Elle dansait.

Ses longs cheveux noirs comme l'encre qui se terminaient en douces vagues tournaient eux aussi, grâcieusement, parmi ce rouge. Autour d'elle, tout était de cette couleur qui symbolise le sang, le trépas. Pourtant, celui qui lui avait fait tant de mal était décédé, mais elle continuait de tuer, de laisser après ses pas tristesse, désespoir et souffrance. Pourquoi? Pourquoi ce pourpre? Pourquoi avait-elle décider de les faire cesser d'exister? Nul ne sera vous répondre, j'en ai bien peur...

Elle avait un fin visage blanc comme l'hiver où ses lèvres rouges laissaient s'échapper des notes cristallines remplies de tristesse, où dans ses pourpres yeux se lisaient encore toute la rancoeur et la souffrance de celle-ci. Et pourtant, elle souriait, là, alors qu'elle dansait autour de ce "millefeuille de cadavres" auquel la jeune femme avait pris la vie à chacune des personnes qui constituaient cette étrange "pâtisserie". Pourquoi? Je ne puis vous répondre une fois de plus, mais peut être est-ce parce que Prism n'a plus vraiment d' "humanité"...

Elle dansait, seule dans cet horizon théâtralement morne.
Elle dansait, oubliant qui était-elle et pourquoi était-elle là.
Elle dansait, oubliant flammes et sang. Oubliant qu'elle aurait pu utiliser son corps et sa beauté pour autre chose que pour tuer.

Elle dansait, maudissant le nom de ses géniteurs, maudissant le nom de cet alchimiste, maudissant le nom des humains.
Elle semblait chanter du plus profond des enfers tant ses paroles étaient sombres.


Elle voulait "chanter", "danser" et surtout "s'amuser".

Elle voulait se "venger", et puis c'est tout.


Quand elle arrêta sa cadence, longtemps après, son doux sourire avait disparut, sa robe était à présent pourpre sombre, et son visage était redevenu froid et impénétrable. Ses yeux semblaient sombres, tel un puit sans fond.

Danser ne l'amusait plus.
Alors Prism repartit.

Danser et chanter ailleurs. Voila ce qu'elle allait faire.

Utiliser ailleurs la beauté qui lui avait été offerte pour la fatalité dont seul le nom peut faire trembler la plus courageuse des personnes. La mort. Son destin et sa seule raison d'exister.

Danser dans le sang et pour la mort.
Chanter parmi les flammes pour le destin.

Après tout, n'avait-elle pas été créée pour cela?


II. DESCRIPTION MORALE



Prism?

Oui, c'est vrai, autrefois elle était douce et naïve comme plus personne ne l'est. Cela la rendait même un peu bête parfois.

Oui, c'est vrai, autrefois elle était loyale, généreuse comme cela n'est pas permi. d'ailleurs, ça ne l'avait pas aidée...

Mais à vrai dire, elle est quelque peu... devenue autrement ces derniers temps. Je vous assure, elle n'est pas schizophrène, c'est juste que Prism a changée du tout au tout. Je ne vous conseillerais pas d'aller la voir, c'est tout, sauf s'il y a des sucidaires parmi vous (ce que je ne souhaite pas, évidement~). Et puis, mettons les points sur les "j". Prism n'est pas folle (pensez le contraire, c'est juste que je ne le dit pas à voix haute car je ne VEUX PAS finir dans un mur!). Et évitons aussi de dire que son caractère est devenu tout ce qu'il y a de plus merdique, ou alors qu'il est encore plus pourri que le cadavre qu'elle a laissé juste derrière toi Invité, ça pourrait nous coûter cher à tous, présents ici même.

Donc, our éviter tout problèmes comme des morts ou des pauvres gens obligés de courir à poil dans les rues, dehors, dans le froid, parce que la miss est devenue trèèès sadique (j'insiste sur sadique) et perverse dans TOUS les sens du therme, nous dirons juste que Prism à du mal à se contrôler et qu'elle a un caractère trempé.

Voilà, au moins vous serez prévenus~

Quoi? Plus d'infos? Ce qu'elle aime? Et bien, la liste n'est pas longue du tout.

Sang. Morts. Incendies (je crois), et elle-même. Elle ne va pas non plus tous les matins devant son mirroir en se disant "mon dieu, tu sais que t'es belle toi~" Mais elle "s'aime" quand même, ou du moins, elle ne se détèste pas.

Comment? Ce qu'elle n'aime pas? c'est un interrogatoire, c'est ça? Sérieusement, ça va être long. Trèèèès long. Bon, puisque je vais devoir passer toute ma nuit a vous sortir la liste de tout ce que "mademoiselle" n'aime pas, on va éviter tout prolongement après, hein!

Bon alors, un tas de feuilles plus gros que la bible, ça se perd pas comme ça... Ah! Je l'ai. Commençons.

Ce que Prism n'aime pas.

Les humains (Je crois que ça on le savait.).
Les alchimistes (jusque là ça va...)
Ta sale gueule (Désolée, je ne sait pas pourquoi elle m'a écrit ça.).
Les bouées-canard (là c'est carrément bizzare...).
Les amoureux sur les bancs publics (Ah! L'amour~).
Les asperges roses à la mayonaise (?).
Les chiens blancs, noir, marrons, tachetés, roses, rouges, à rayures, bleus, verts, à carraux, à poils longs et courts, sinon les autres, dans un plat seulement (Je sais pas où elle va nous chercher tout ça...).
Les haricots à la sauce chocolat (Berk...).
Les cocotiers (A thaiti, A thaiti, y'a des jolies vahinés~).
Les petits poneys arc-en-ciel (qu'est-ce que ça viens foutre là ça?).
L'eau gazeuze (Ah? J'en apprends en même temps que vous...).
Les pigeons (Ouais, là je comprend, c'est con un pigeon...).
Les Lapins carnivors (Vous me faites signe si vous en voyez un!)
Les crèpes au ketchup (Berk encore...)
Les vieilles peaux râleuses (Hum... On dit les "séniors".).
Dieu (Appelle-moi mon chou! *se prend une table*).
Les cons (Je crois que ça c'était pour moi...).
Les cotons-tiges en or (Mais quoi? C'est trop cool un coton-tige en or!!).
Les tucs au bacon (Là je la comprend pas, vraiment...).
Le claffoutis à cerise sans cerise (Ce qu'elle nous sort pas de ces fois!).
Le papier Jaune pisse-de-chamois(Ouais, ça c'est perturbant...).
chuck Norris (Quel est le RAPPORT??!).
Les Coqs (Ben pourtant c'est bon le poulet...).
Le gel-douche à la vanille (Quoi? Mais quel monstre!!)
le caramel qui colle aux dents (Du caramel? Où ça??).
Le soleil (Une fois de plus, elle me dit qu'elle ne m'aime pas... *Oh! un placard... /BOUM/*).
La pluie (It's rainig men, Alléluiah! It's rainig men~).
Les tapettes à mouches (C'est moche ce truc...).
Les lapins en peluche (Mais qu'est-ce qu'elle a contre les lapins? Une dent? un dentier?).
Les grattins au rhum (?).
Les grattins au rhum (Encore?).
Les grattins au rhum (Tu bug ou quoi?).
Les grattins au rhum (... C'est plus drôle!).
Les grattins au rhum (Tu me fais chier!).
Les grattins au rhum (Ah! c'est parce que j'ai pas changer de page, désolée!).
La glace au poisson (Tu doit bien trouver de ça au port... Non?).
Les ordis qui bugs(C'est le principe d'un ordi mon coeur *se prend un piano*).
Jédéon Gürtner (c'est qui ça?).
Les asperges roses à la mayonnaise (Tiens? Encore eux?).
Le gérondif (Eh! Oh! Ne me parle même pas de ça!).
La lumière (Ouuuuuui?? *se prend le frigo dans la tronche*).
Les dentiers (... Ah! Je me disait aussi... Les lapins, les dentiers, tout coïncide ici...).
Les millefeuilles (Tiens? C'est étrange ça...)
Les hexacotioiexecontaexaphobe (Là elle va chercher ça loin...).
Les mecs genre Sasha du bourg-palette (Quel est le RAPPORT une fois de plus?!).
Les poissons rouges (FINDUS!!! N-non, j-je n'ai pas appellé mon p-poisson rouge ainsi...).
Les pieds (Pieds? Genre les pieds en bas des jambes??).
Les puits (*dans son tripe* IDO WA UTAU!! ahhhhh! *solo de guitare*).
Les chamaux (En même temps, ça pue, ça bave et ça et c'est poilu!!!).
Les papaillons (Papaillons? Papillottes? Patriottes? Papi aux chiottes? Ah! Papillons!!).
Les lampadaires (... Tu m'explique?).
Les listes trop longues (Ah! c'est pour ça que le reste à été déchiré...).

En fait... Prism n'aime pas grand chose je me dit °°"


III. L'HISTOIRE



Sa mère n'était qu'une simple femme comme celles que l'on peut croiser dans les rues: ni riche ni pauvre, elle travaillait ci et là pour gagner de l'argent, pas trop mais pas trop peu non plus. Une femme normale, vraiment. Une simple citoyenne qui n'a qu'une toute petite famille réduite au nombre de trois: une tombe vieille et délaissée en guise de mère, elle et son frère.

Seulement, cette femme était désirée par son frangin et cela au point de commettre l'irréparable. Cet inceste indésiré fit d'elle une abomination, tout comme Prism d'ailleurs... Elle était malheureusement née de cet amour qui n'était censé mener nul part un gris mois de décembre. Ne voulant continuer sa vie ainsi, la jeune femme se donna la mort peu après la naissance de la petite fille. Mais le père, perdant celle qu'il aimait et ne voulant de cet enfant qui lui avait valu la mort a sa chère et tendre, l'abandonna dans une petite ruelle sombre et enneigé quelque part dans Rush Valley.

C'est ainsi que son histoire commenca, dans les sombres rues de la grande ville des automails de ce monde, un triste et frais jour d'hiver. Ce jour là, le ciel était couvert et les imposants flocon des neige tournoyaient dans le vent fort de la saison. Cet endroit où pas un seul bruit ne se faisait entendre... Pas un sauf le léger cris d'un nourrisson affamé et livré au froid... Ses petites mains étaient gelées, ses pieds frêles sortaient du linge où la pauvre enfant abandonnée était emmaillotée...

Les gens passaient en général à coté de cet enfant, certains l'ignoraient, d'autres marchaient dans la rue sans y prêter grande attention.

Il est vrai que n'importe qui aurait pu recueillir ce nourrisson, cette dame-ci ou ce monsieur là, mais finalement, un jeune alchimiste la vit.
Il pris le nourrisson contre lui, ne pensant qu'à son futur dessein, et l'emmena.

Ainsi Prism grandissait auprès de cet homme, le prenant pour son sauveur et l'aidant à faire ce qu'il voulait, quoi que fusse son désire. Elle était serviable et n'avait de savoir, ce qui était fort avantageux pour lui, qui n'avait sur les lèvres qu'un sourire mauvais.

Pourtant il avait l'air si doux et gentil en offrant à la fillette un sublime papillon noir et et pourpre pour ses 12 ans, en lui apprenant a chanter, en lui offrant un bel oiseau aux couleurs de la mort pour ses 17 ans, en lui donnant robes et bijous, mais en réalité il faisait tout cela dans son intérêt.

L'alchimiste se vantait de pouvoir créer de ses mains une créature à l'apparence humaine mais qui saurait chanter d'une voix des plus belles tel un oiseau et qui serait d'une grâce tel un papillon.

Alors, le jour des 20 ans de Prism, l'horrible individu aux airs d'ange gardien qui s'était mis étudier son domaine de plus bel depuis quelques jours déjà, vint a essayer tout ce qu'il venait d'apprendre. Il demanda à Prism de le suivre jusque dans la cave. Il traça sur le sol un cercle énigmatique avec d’étranges symboles en son sein et demanda à la pauvre jeune femme qui ne savait ce qui se passait d'aller au milieu de ces dessins.

Et Prsim lui obéit.

Elle avait une confiance aveugle pour cet homme qui, croyait-elle, l'avait sauvée par bonne foi et charité.

Ce qui lui avait valu cet atroce moment.

Prism était pour l'instant en train de vivre ces minutes pesantes, celles qui précédent les faits horribles tel que la guerre ou la mort. Tu sais Invité, ces lourdes minutes où l'on se demande ce qui nous arrive. Celles où, quand on commence à comprendre ce qui se passe, viennent les regrets. Celles où notre coeur bats à tout rompre. Où la peur nous noue le ventre. Où l'on a l'impression que cela dure toute une éternité. Ces minutes où l'on repense aux belles années qui se sont écoulées. Aux doux souvenirs. A ceux qui nous tiennent à coeur. Celles où l'on se demande si ceux qui ont subis cet horrible moment avant nous ont eu le même ressentis. Les même peurs. Les même angoisses. S'ils s'était eux aussi demandé pourquoi fallait-il y passer.

Elle y songeait.

Elle ne prêtait pas attention à l'alchimiste qui allait démarrer son experience.

Elle vivait ces étranges minutes où le silence était plus que lourd.

Elle y songeait.

Mais finalement, les pensés de Prism ne purent aller pus loin. Il était trop tard. L'alchimiste avait commencé à user de ses pouvoirs sur la pauvre innocente.

Une vive douleur, longue voir même incessante, insupportable.

Puis plus rien.



A son réveil, le jeune homme était mort, là, à coté de ce cercle où elle avait souffert. Combien de temps s'était écoulé? Nul ne pourra le dire. Mais bien que cela lui ai coûter la vie, il était parvenu a ses fins. Il avait finalement réussi la chimère qu'il avait tant voulu créer.

Une créature ayant une apparence humaine. Mais avec la grâce d'un papillon et la voix d'un oiseau.

Une créature absolument sublime.

Une créature aux cheveux noirs comme l'encre et aux yeux rouges comme le sang.


Une créature qui est partie sur les routes après son réveil douloureux.

Une créature qui, tout en maudissant le nom de son "créateur", chante maintenant sur ce chemin où elle cherche un destin.

Une chimère détestant les humain, ses faux semblables.

Prism. Tel était son nom.




V. DERRIÈRE L'ECRAN

Prénom: ... Secret~
Age: Je suis aussi vieille que le monde ~
Niveau de RP: Moyen
Comment avez-vous connu le forum? Google est ma maîtresse ~
Comment trouvez-vous le forum ? Trop beau o/
Remarques: Je vous aime!! \(-^O^-)/
Code: Ok by Eddy'.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I `m « Edward Elric »
& FullMetal Admin

avatar


Messages : 480
Date d'inscription : 17/12/2010
Age : 21
Localisation : Vagabondant à la recherche d'un corps et de deux membres.

« Feuille d'expérience »
Force:
99/196  (99/196)
Endurence:
46/196  (46/196)
Habilité:
51/196  (51/196)

MessageSujet: Re: Prism, ou la fille à ne pas croiser dans la rue.   Jeu 30 Aoû - 18:32

    Bon alors, Prism, je te souhaite la bienvenue, une nouvelle fois !

    Et ben franchement, c'est pas trop mal. C'est même plutôt bien. La description physique et l'histoire sont parfaites. J'aime beaucoup ta façon d'écrire. Et le caractère de ton personnage me fascine. C'est vraiment pas la joie, son esprit est vraiment torturé. C'plutôt cool... Enfin presque... Pas pour elle quoi. x)
    Ta description physique, c'est ça qui m'a le plus plu. Expliquer à quoi elle ressemble tout en assemblant ça dans des phrases très bien construites et, ce n'est pas juste une description toute simple, on c'est déjà à peu près à quoi s'attendre rien qu'en lisant ce paragraphe.

    Alors, voilà. Je n'ai pas parlé de ta description morale. J'avoue que quand j'ai commencé à la lire je me suis directement demandé si on avait pas changé de personnages ou si le RPgiste même n'avait pas changé. J'ai esquissé quelques sourires, alors que pour l'autre description j'étais captivée par une fille complètement maboule... Donc bon, même si c'est pas trop mal, j'ai été un peu déçue de la description morale qui ne se rapproche pas assez de l'écriture que tu as usé pour l'histoire et le physique. Cependant, c'est bien quand même, donc je ne peux pas te demander de recommencer ou comme ça, ce serait injuste. ^^

    Donc voilà ce que j'ai à dire. Peut-être quelques erreurs par-ci par là, mais on en fait tous, moi le premièr. Donc, orthographe rien à dire. On bon style en général...

    Donc... Je te donne mon accord pour la validation. Ça m'a beaucoup plu ! En entendant, l'accord de Royounet-chou, je te souhaite te biiien RP sur le forum ! Amuse-toi bien sur PoA ! : DD

_________________



« Cette nuit-là, j'ai appris que la valeur de certaines choses ne se mesurait pas sur une simple balance. »

Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://pow-of-alchemy.forumgratuit.org
I `m « Prism Edlington »
& Donnez-moi un rang !

avatar


Messages : 2
Date d'inscription : 28/08/2012
Localisation : Euh... Chez les fous!

« Feuille d'expérience »
Force:
26/160  (26/160)
Endurence:
61/160  (61/160)
Habilité:
73/160  (73/160)

MessageSujet: Re: Prism, ou la fille à ne pas croiser dans la rue.   Ven 31 Aoû - 8:19

Merchi Edward o/

En fait si le style a changé, c'est qu'à l'origine j'avait créer ce personnage RPG pour un autre manga, donc le physique à pu être repris mais pas le moral... J'ai du tout réarranger comme je pouvais et à 4h du matin... Enfin bon, j'vais pas commencer à raconter ma vie, hein! C'est juste pour dire que c'est un peu normal que le "style d'écriture" ai changé entre-temps.

En tout cas je suis contente que ma fiche plaise! \(-°A°-)/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
I `m « Invité »
& Invité

avatar



MessageSujet: Re: Prism, ou la fille à ne pas croiser dans la rue.   Dim 2 Sep - 18:30

Bien la bienvenue. Jsuis en retard, jsuis impardonnable. D:
En tout cas, je ne vais pas répéter inutilement ce qu'Edward a dit un peu plus haut, hein, j'vais me contenter des formalités. :3
Enjoy RP, miss, tu as également mon accord.

Awi, tu connais Sound Horizon ? Amie. MP.
Revenir en haut Aller en bas
I `m « Contenu sponsorisé »
&




MessageSujet: Re: Prism, ou la fille à ne pas croiser dans la rue.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Prism, ou la fille à ne pas croiser dans la rue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Women's Tournament
» Qui s'y frotte, s'y pique [PV Lily-Rose]
» Une histoire d'horreur ?
» Aisling- Fille de peintre et aventurière dans l'âme
» Arrivée joyeuse dans leur chambre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FullMetal Alchemist RPG : Power of Alchemy ::  :: » qui es-tu ? :: Chimères-